Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 17:50

 

Alors que les idées foisonnent toujours et encore pour narrer la vie des poules, la tuile !

L'éleveur de poules se retrouve sans internet et se voit donc dans l'impossibilité de poursuivre sa chronique de la basse cour. Remarquez, rien que de très normal, l'éleveur de poules a pris son abonnement chez neuf ! Ainsi, la boîte de neuf se retrouve sans jus et l'assistance technique ne voit qu'une seule explication l'alimentation était trop vieille et a fini par céder.

Il en est de même des poules et autres êtres vivants, quand l'alimentation devient ancienne la survie de l'espèce commence à poser problème et des maladies peuvent se faire jour.

D'ailleurs, la poule que nous connaissons depuis quelques semaines déjà sous le sobriquet de la « boiteuse » a du mal digérer quelque-chose ! En effet, même si elle a retrouvé un équilibre globalement bien meilleur que celui qu'elle avait il y a peu, force est de constater qu'elle se traîne toujours comme une âme en peine. Ses 4 autres codétenues sprintent régulièrement lorsqu'elles voient arriver l'éleveur de poules avec son seau à la main pour venir distribuer la ration quotidienne de grain. Seule la boiteuse reste prostrée et ne vient que péniblement se joindre au festin. La charité oblige à lui distribuer une partie de sa pitance à quelques centimètres de là où elle se trouve. Mais, elle arrive encore à se faire devancer par ses copines et à ne picorer que de petites quantités tellement les autres sont vives et sans pitié !

Pourtant, donnons un coup de chapeau à nos arpètes qui se sont remarquablement occupés des bestioles … une matinée pendant leurs vacances ! Pendant que leur père suait sang et eau pour bêcher le potager et ainsi le mettre en configuration hivernale, les pioupious de la maison ont cajolé leurs amies d'un jour, en particulier la boiteuse qui leur faisait gravement pitié. Décidément, c'est fou ce que la pitié règne dans cette maison !

LES-ENFANTS-ET-LES-POULES-8.JPG

Pendant ce temps la production d'oeufs n'a jamais retrouvé son niveau « d'avant » la libération des poules de leur petit enclos. D'un certain point de vue, heureusement ! Nous avions du mal à absorber les quantités produites. N'empêche qu'une partie des soupçons sur cette baisse de productivité se porte sur le maillon faible de l'élevage : la boiteuse. Aussi, il est fort probable que nous procédions assez vite à un assassinat en règle, on peut même parler de meurtre puisque l'acte est largement prémédité.

Le problème est que jamais, au grand jamais, les éleveurs de poules n'ont eu à tuer pour assurer leur subsistance ou celle de leur meute, àl'exceptionnotable des huitres et des escargots. Mais là, l'heure de vérité semble inéluctablement se préciser : il va falloir sacrifier ce pauvre animal pour le faire finir en poule au pot.
jai-vu-jai-lu-kukuxumusu-ovolution.jpg

Jusque là on en parlait en rigolant mais plus le temps passe, plus il faut admettre que les souffrances doivent cesser et que cette bouche à nourrir devient inutile car improductive. À celles et ceux qui diront, et comment sais-tu qu'elle ne pond plus, nous aurons du mal à donner une réponse implacable car nous n'avons pas fait appel à la police scientifique. Toutefois, quand une inspection des locaux a lieu et qu'une poule est en plein travail, comme par hasard, ça n'est jamais la boiteuse. Quand l'inspection se fait nuitamment il n'est pas rare que la boiteuse soit la seule à rester à terre alors que les autres sont juchées dans leurs nids en hauteur. Pire encore ! Alors que certains soir, l'autogestion pour le couching a été de mise vu les hallebardes qui tombaient, les lendemains matin profitant de courtes accalmies, l'éleveur allait soigner le troupeau et il est arrivé de constater plusieurs fois que la boiteuse avait passé la nuit à la belle étoile ou plutôt sous les baignoires de pluie qui sont tombées.

Non, vraiment tous les éléments jouent contre elle et donc la difficile décision a été prise, il va falloir la passer par les armes. Renseignement a été pris auprès de Bonne maman pour connaître le mode opératoire de la tuerie, des vidéos ont été conpulsées sur youtube mais leur contenu est trop gore pour ce blog.

Il y a fort à parier que ce funeste épisode sera à exécuter par votre serviteur : le fameux coup de couteau dans la bouche. Il y aura en moi un peu Rahan, quand je tuerai un être vivant pour la première fois avec un objectif purement alimentaire. Puis, tel le fils des âges farouches, il faudra plumer la bête – après l'avoir trempée dans l'eau chaude – là je ne suis pas sûr que ce soit le plus compliqué. Enfin, viendra le temps redouté du vidage et là je pense qu'il faudra une intervention extérieure car le gore n'est pas mon fort !

Voilà, la théorie est bien maîtrisée, reste à savoir quand le passage à l'acte aura lieu.

Nous ne manquerons pas de vous conter cette nouvelle expérience et surtout de vous communiquer la recette de la poule au pot !

Partager cet article

Repost 0
Published by le papa et la maman des poules de leïla
commenter cet article

commentaires

Les Éleveurs De Poules

  • : Le blog de lespoulesdeleila.over-blog.com
  • Le blog de lespoulesdeleila.over-blog.com
  • : 6 poules pour un anniversaire, quel super cadeau ! Ce sont pourtant bien 6 poules que Leïla a reçu pour ses 6 ans. Heureusement qu'elle n'a pas 10 ans sinon c'était 10 poules ! Suivons ensemble la croissance de notre cheptel aviaire en attendant les oeufs. Les aventures des poules commencent avec la construction du poulailler et se poursuit avec le quotidien de l'élevage des poules vu par les enfants et leurs parents ... Ces histoires sont pleine d'humour et donnent la chair de poule
  • Contact

Recherche

Archives:poules & Oeufs Durent